UNIQUES – My ultimate geek party

Bonjour à tous !

La geekitude, à force d’en parler, on y croit. Et quand j’y crois, je suis du genre à foncer. Dans les épisodes précédents de Cyberculture WP, je vous ai certainement évoqué le fait que je me suis *retirée du monde* à la campagne. Pas trop loin de la capitale, mais assez pour goûter aux joies rurales. En arrivant j’ai cru tirer un trait sur une grande partie de mon monde techno-logico-quotidien : les vaches n’ont pas le wifi, et la connexion avec Internet était terriblement lente. Puis un matin, enfin, on est passé à l’ADSL (Champomy \o/), et je me suis rendue compte que les nouvelles technologies intéressaient énormément de monde dans le village. Dans les grandes métropoles, tout est à portée de main et les expositions, cours et informations sur la science et le multimédia sont légion. Ici, il n’y a pas grand chose, mais les gens restent très connectés : souvent en mouvement via leurs téléphones et PC portables, prompts à organiser des soirées gaming, curieux de tout.

Après avoir créé mon association et organisé de nombreux ateliers, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et mis en place une ultimate geek party. L’idée était simple : avec l’aide d’un ami et sur le modèle des soirées thématiques que je fais depuis quelques années avec ma complice Julie, on allait mettre tout le monde au même endroit, avec plein de bidulages à se montrer les uns les autres, et le soir on ferait la fête. Et c’était en route. Une dizaine de mois plus tard, on s’est retrouvé avec… une énorme manif’ ! Énorme surtout pour moi qui n’avait jamais rien organisé de public, ni d’aussi grand.

Baptisée UNIQUES – Univers Électroniques – la journée a regroupé la geek team habituelle, et bien plus. Y’avait du Bookmore et du Kilops, du VJ Mina of course, et puis Emily J. de Grande Bretagne, Fabien Louis, et d’autres rencontrés sur le chemin. Tout est là : http://uniques77.net et ça s’est vraiment bien passé. Comme quoi, faut douter de rien et se donner les moyens de ses convictions, ça marche.

Ci-dessous, la vidéo-qui-claque que j’ai réalisé :

 

Dans la prochaine édition (bah oui … :3 ), y’aura un coin spécial sur l’histoire de la technologie, avec du rétro-tech comme on les aime : vieux vidéo projecteur de cinéma, anaglyphes des années 40′, collection de consoles vintage … Ambiance steam punk assurée.
T’as envie de venir ? Hop, envoie un mail et réserve ta tente.

See you !

Mini Polaroid Frames #DIY

minipolas vjmina TITRE
Un DIY avec double combo imprimante Pogo et Silhouette Portrait. Mais on peut se passer de l’un et/ou de l’autre. Voir les images ci-dessous. Sinon, tu remarqueras que le graphisme de mon site a changé, avec de toutes jolies images pour les titres : un article à venir sur le sujet, soit patient, aujourd’hui c’est Dimanche, donc DIY.

Dans la lignée de la transformation de mes samples de VJing en GIFs, j’ai décidé cette fois de les mettre sous un autre format mes clips. Des cadres tout simples, avec des imprim’ écran.

1. Sélectionner une image sympa en lisant le clip dans Media Player Classic

SAMSUNG
2. Utiliser la fonction SnapShot pour enregistrer l’image en question

SAMSUNG

 

3. Transférer l’image sur un téléphone portable qui connecte bien avec la Pogo.
Oui parce que sur mes 3 téléphones, un seul a décidé de coopérer, c’est le plus petit Samsung, qui s’appaire correctement avec l’imprimante (un pauvre petit malheureux que j’ai récupéré dans une poubelle et que j’ai remis en état comme un chaton venant de la SPA). Je confirme : le bluetooth est un protocole hasardeux, qui demande beaucoup de patience. Parfois ça marche, parfois ça marche pas, il faut alors tout re-démarrer. La Pogo n’ayant absolument aucun système de paramétrage si ce n’est un bouton on/off, parfois c’est un peu désespérant, avouons-le. Vous pouvez aussi, si votre PC a la fonction bluetooth, faire "envoyer vers", ça marche. Parfois.

SAMSUNG
4. Lancer l’impression sur la Pogo, non sans avoir au préalable bien chauffé les têtes d’impression en passant au moins 3 fois une feuille à l’envers dedans. Sinon ça fait des lignes blanches et tout est raté.

SAMSUNG

 

5. Calculer la taille de l’impression et donc de la fenêtre à découper pour que tout soit parfait.

SAMSUNG

 

6. Découpage ! Après avoir fait les gabarits dans le logiciel (ou joué du cutter), on découpe, on cadre, on fait une photo floue (optionnel).

SAMSUNG
7. Remplissage de la découpe en bas du cadre. Ben oui, parce que c’est ça qui fait tout. Comme je l’ai conçu pour l’afficher sur un fond noir, je suis partie sur du doré, trouvé sur des feuilles de scrap. Je déconseille juste de remplir avec des motifs, parce que motif sur motif, ça fait brouillon. Mais bref, l’idée c’est de découper un petit carré, juste un peu plus grand que le trou, à mettre derrière.

SAMSUNG

Et c’est fini !

SAMSUNG

Bon crafting à tous,

xoxo

 

Microlection 143 – VJ GIFs

VJ style + GIF = <3

> VJ Mina Tumblr <

– / microlection 143 / °0 / – “Closer to Me” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °1 / – “Aliens are coming” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °2 / – “6PO vs Tank Girl // Water and Power Mustache” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °3 / – “Flowers in the sky (and more)” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °4 / – “Hachiko est jolie” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °5 / – “Star Junk” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °6 / – “Mind Control” VJ Mina 2014

– / microlection 143 / °7 / – “Daemons” VJ Mina 2014

strike

STRIKE ! – VJ Mina

Strike + Vj Mina = <3

J’ai eu le plaisir de travailler avec les filles du projet STRIKE, une odyssée musicale engagée sur le thème des femmes, de l’amour et de la guerre… Un projet superbe que j’espère bientôt promouvoir à nouveau, pour la sortie de leur événement scénique. GO GIRLS! \o/