II.1 Automne

Chapitre 2

Automne

« Rorkal pensa « le temp soudain se fige! »

Psylvien lève les bras, dit quelque mots et lance un sort. Elle semble plus calme.

La guérisseuse prononce ensuite, « Roiss ess od kales erte ued ser’re getork! »
Une lumière diffuse s’échappe de mes mains et envellope Islidna, assise devant elle.
Sa Soeur sent qu’une bénédiction lui accorde protection supplémentaire. Elle ouvre les yeux.

Psylvien lance autre un sort , tournée vers le Troll. Une protection sainte entoure Rorkal, tourbillonne un instant puis vient se déposer contre lui.

Psylvien s’évanouit…

Islidnna s’avance vers elle d’un air inquiet. Rorkal à son tour incante et lance un sort.

Psylvien, sous l’effet du charme, commence à reprendre ses forces plus rapidement.

Rorkal: « Puisse le dieu Frigg te venir en aide »
Isli: «  »ca va? »
Psylvien: »Mmmm…. c’est plus fort que ce que je ne pensais… »
Isli: « Ahhh.. quel malheur! »
Psylvien: « Mais j’ai reussi », souriante malgré l’effort.
Isli: « Il va falloir que nous trouvions un moyen…. il faut que nous … »

Ils distinguent non loin les bruits d’un combat, certainement assez près du mur de la maison de bois laquelle ils sont. La bête grondante s’arrête un instant, trainant peut-êre la dépouille vers sa tanière.

Psylvien reprend « Vous voici protégés de la possession »
« Ta protection me va droit au coeur ma Soeur! je te remercie! »
La guérsseuse est encore un peu faible de l’effort qu’elle a dû faire, Isli la fait asseoir près d’elle.

-« Repose toi… repose toi ma douce Soeur »

Rorkal dit, « Je te remercie aussi noble Psylvien, ta dévotion t’honore »
Psylvien dit, « par malheur, s’il m’arrivait quelque chose, elle vous serait toutefois retirée… »
Rorkal savait que l’enchantement demandait beaucoup de concentration, il était prêt a garder un oeuil vigilant sur sa nouvelle amie.

-« Je pense qu’il faut que les Vierges reconnaissent l’amour d’Aeli et de Bryn devant les Dieux pour que ce genre de malheur ne nous arrive jamais plus! » s’exlama Islidnna, avant d’ajouter « Et le notre aussi », regardant Rorkal avec une étincelle de peur dans les yeux.
-« Oui… même si je ne pense pas cela évident…,vous devriez vous unir au plus vite… »
– « Il nous faudra réfléchir… les unions classiques n’y changeront rien… »

Psylvienn: « Je peux essayer de vous bénir par le biais de Eir… »
Islidnna: « Toi qui est fort sage et puissante ma Soeur, tu pourras nous aider… »

Rorkal retrouvait le sourire mais ne disait mot, pensant que le visage de son aimée éclairé par le jour naissant lui suffisait.

Islidnna « Oui… je pense qu’il faut que les Vierges créent un rituel pour bénir leurs unions »
Psylvien: « Mais cette protection ne sera permanente que lorsque j’aurais atteint le 30ème niveau de ma connaissance… »
Psylvien: « Sinon, il y a bien un moyen… »
Psylvien: « Mais… »
Rorkal: « Oui le chemin est long pour atteindre de telle connaissance »
Psylvien : »Non, oubliez… »
Islidnna: « Quoi donc? »
Rorkal: « Si parle noble Psylvien »
Psylvien: « Cela demanderait trop de sacrifice de notre part à toutes… »
Islidnna: « Parle ma Soeur, nous sommes prêts à tout pour vivre ensemble, et je ne veux plus qu’Aeli et Bryn soient importunée »
Puis elle réagit soudain,
« Des sacrifices? quels sacrifices? pas de sacrifices humains « 
Psylvien: « Non pas de sacrifices humain, mais cela me semble impossible a réaliser vu l’union mal vue par Odin de Bryn et Aeli… »
Psylvien: « Je parle d’une bénéction suprême de notre guilde par Odin… »
Isidnna: « Que notre guilde soit bénie par Odin?… mais…. »
Rorkal: « Comme dans les écrits de l’Ancien Artefact? »
Psylvien: « Je ne sais quelle fantaisie il pourrait nous demander…. »
Islidnna: « Je pense que si les Vierges reconnaissent devant les forces supérieures les amours qu’elles engendrent, alors cela ne pourra plus se reproduire »
Rorkal: « Je connais un rite ancien qui pourrait vous aider »
Psylvien: « La théorie de cette cérémonie est simple, mais la pratique… »
Psylvien: « Et dans tous les cas, il faut que personne ne soit sous l’influence de l’entité… »
Islidnna: « Tout d’abord il faut délivrer Bryn et Aeli de cette malédiction et réparer le mal fait! »
Psylvien: « C’est cela, il nous faut une digne représentante de chaque dieu pour créer une barrière équilibrée… »
Rorkal: « Me permettez vous de soumettre une idée? »
Islidnna: « Oui? vos forces conjuguées semblent pouvoir nous aider… »
Psylvien: « Bien sûr Rorkal… »
Rorkal: « Il me semble me souvenir d’un ancien rituel comme je vous le disait »
Islidnna: « Oui mon amour? »
Psylvien: « Quel est il? »

Rorkal semble se concentrer.
Rorkal: »il me faut entrer en transe pour pénétrer mes souvenirs enfouis »
Psylvien: « Je vais t’y aider.. »
Psylvien lance un sort, et Rorkal semble plus calme.
Rorkal: « Comme je le sais déjà, je suis moi même le jouet d’un dieu, Ymir »
Rorkal lance un premier sort, se concentre et des éclats de cristal apparaissent sur son armure. Puis il incante une seconde fois et semble gagner en force. Enfin au troisième sort, une aura magique l’entoure, conférant à son arme la puissance de la Terre.

Rorkal:, « OH Ymir, ouvre moi les portes de la connaissance!!! »
Psylvien souffle, « oui… »

Rorkal: « Je vois … »
Islidnna surveille attentivement son aimé.

Rorkal: « Ca y est je me souvient maintenant « 
Islidnna: « Nous sommes toutes ouies! »
Rorkal: « Oui une ancienne prière aux dieux « 
Rorkal: « Mais dans un endroit dangereux !! »
Rorkal: « Oui, l’Artifact!! »
Psylvien: « Nous t’écoutons »
Islidnna s’assied pour écouter et se concentrer.

Rorkal: « C’est lui la clef !!! »
Islidnna: « Qui? »
Rorkal: « Il nous faut monter une expedition « 
Psylvien: « Où donc? »
Rorkal: « Je crois savoir où il se trouve, dans Yggra Forest !! »
Rorkal: « Oui je le vois… »
Rorkal: « le chateau « 
Rorkal commence a trembler.
Psylvien: « Non pas ce chateau…. « 
Rorkal: « Non « 
Rorkal: « Cet esprit me trouble »
Isildnna: « Qu’est ce donc? Je ne comprend rien… »

Isidnna se relève et s’approche de lui, posant une main sur son bras.
Rorkal: « Ma concentration est fini mais j’ai le nom du chateau »
Islidnna: « Explique nous… »
Psylvien: « Mmmm… et quel est-il? Je crains le pire… »
Islidnna « Pourquoi penses-tu que nous devrions nous y rendre? »
Rorkal: « Il nous faut nous rendre au chateau du Grallohorn »

L’aura magique qui entourait Rorkal se dissipe et son arme redevient normale.

Psylvien s’exclame: « La sainte relique! »
Rorkal: « oui !! »
Islidnna, qui ne comprend pas grand chose: « Quoi? »
Rorkal dit, « là doit etre accomplit le rite »
Psylvien dit, « hélas j’ai grande appréhension à aller en cet endroit… »
Psylvien:, « … mon… mon père….y a trouvé la mort… »
Islidnna « Oh Psyl! j’en suis désolée! »
Rorkal: « en effet cela n est pas sans risque »
Isildnna: « Quel rituel veux-tu que nous fassions là bas mon beau? »
Rorkal: « J ai bien une idée mais… »

Psylvien se frotte les tempes, assaillie par un mal de tete. Islidnna vient serrer sa soeur contre son coeur.
Psylvien: « Merci ma Soeur… »
Rorkal dit, « il nous consulter les ecrit afin de retroouver ce chant »
Psylvien: « Arrghh…ma tete… »
Islidnna: « Je t’aime ma Soeur, nous resterons unies »
Mais sa Soeur Psylvien semble souffrir atrocement…

Psylvien: « Quelle douleur lancinante… »
Rorkal: « Mais je pense qu’avec une bonne équipe cette expédition serait une noble épreuve »

Isildnna: « Mais.. que… »
Psylvien: « AH AH AH AH AH ! »
Isildnna: « Qu’est-ce? »
Psylvien: « PENSEZ VOUS POUVOIR M’ECHAPER? »
Islidnna: « Que se passe-t-il? »
Psylvien: « JAMAIS! »

Rorkal lance deux sorts. L’un commence à guérir Psylvien plus rapidement.
Islidnna: « Ma.. ma soeur »
Psylvien: « VOTRE UNION, JE LA MAUDIRAIS ! »
Rorkal: « Frigg, vient moi en aide !!!! » et commence à incanter, usant des pouvoirs apaisant et guérisseurs qui sont les siens sur Psylvien, déchaînée.

Psylvien: « ETRES INGIGNES! »
Rorkal: « Mais !! »
Islidnna: « Je.. je ne sais que faire… Psyl, non… »
Psylvien: « INDIGNES DE TOUT!!!!!!!!!!!!! »
Rorkal: « IL SUFFIT !!! »
Psylvien: « AH AH AH AH AH , VOUS N’ETES PAS AU BOUT DE VOS SOUFFRANCES!!!!!!!!!!!!!! »

Le Troll met la main à la ceinture pour y trouver son arme.
Islidnna: « non! c’est ma soeur! »
Islidnna s’interpose.

Psylvien se dirige vers le bord de l’île et s’immerge.
Islidnna tente de sortir sa soeur de l’eau. Elle sort son bâton de Myste et, s’en aidant, essaie vainement de rattraper sa cheville.

Islidnna: « Vite, vite »
Rorkal: « NON !!!!! »
Islidnna: « Ah quel malheur »
Rorkal: « Elle semble attirée vers le fond! »
Psylvien: « cough… cough à moi !!!!!!!!!!! »
Rorkal, à nouveau, incante.
Psylvien: « Par Eir…. »
Rorkal: « Par Ymir de qui sommes-nous le jouet cette fois… »
Islidnna se penche et tente de l’aider à respirer.
Psylvien: « Merci ma soeur…. »
Rorkal: « PAR YMIR montre TOI !!!!! »
Psylvien est épuisée…
Islidnna: « oh! Psyl… « 
Rorkal montre Psylvien.
Rorkal: « Ca va »
Islidnna: « Il… il faut que nous trouvions une solution…. »
Rorkal, revenu de sa colère, s’assied d’un air étonné.
Islidnna: « ah… non il faut que tout cela cesse! je n’en peux plus! »
Islidnna: « voir ma soeur ainsi… ah… c’était presque aussi horrible que de découvrir la tombe de Bryn! »

Psylvien: « Je ne tiendrais plus longtemps si cela ne cesse pas « 
Islidnna: « Oui, nous allons trouver »
Islidnna: « De quel rituel parlais-tu Rorkal? quel en était le but? »
Rorkal: « toute les vierge semble atteintent je craint pour vous mon aimée »
Psylvien: « mais quelle est donc cette harpie et que nous veut elle? »
Islidnna: « Oui… oui, il faut vraiment trouver au plus vite une solution »
Rorkal: « le temps nous est compté et pourtant notre élan semble s’essoufler… Que va-t-il nous arriver maintenant… »
Islidnna: « Bien, il faut donc au plus vite trouver le moyen de délivrer les Vierges de cette emprise »
Psylvien: « Je pense que vous avez compris le but de cette possession sur mon être… »
Islidnna: « oui… cette force cherche à atteindre toutes les Vierges! »
Rorkal: « Je pense que c’est l’amour même qui est visé »
Psylvien: « Hmmm… si elle s’est emparée de moi, je pense surtout que c’était dans le but de me supprimer pour briser votre bénédiction… »
Rorkal: « Celui d’Aeli et Bryn, le notre, celui qui vous uni « 
Islidnna: « Oui… Ou que l’amour au sien des Vierges a été le déclencheur de cette malédiction! Il nous faut l’assumer et trouver un moyen »
Psylvien: « Une fois brisée, elle aurait pu s’emparer de toi Islidnna, je pense que tu es visée pour le savoir que tu pourrais nous apporter »

Rorkal: « Sans une bonne expedition, nous ne pourrons surmonter l’épreuve de la traversée d’Yggra « 
Islidnna: « Quoi? »
Islidnna: « Explique moi Rorkal, je ne connais ni cet endroit, ni cette relique et je ne comprend pas… »
Psylvien: « Ta connaissance des runes et ta recherche de traduction semble l’irriter semble t il… »
Rorkal: « Oui attend mon aimée je comprend les propos de psylvien »
Psylvien: « Je vais avoir besoin d’une protection permanente… »
Psylvien: « Pour pouvoir moi aussi vous protéger… »
Islidnna: « Oui Psyl… mais il ne faut pas pour autant avoir peur! Nous trouverons une solution »
Rorkal: « Peut-être existe-t-il une solution disont plus simple à votre problème? »
Psylvien: « Que pourrais nous apporter la sainte relique de Midgard? »

Islidnna s’assied et laisse ses ainés s’expliquer.
Psylvien: « Islidnna ne sera t elle pas trop exposée au danger? »
Rorkal: « Je me charge de la protéger voyons! Remet-tu en doute mes talent de guerrier? » lui dit-il, sans colère.
Islidnna: « Je n’ais pas peur! »
Psylvien: « en aucun cas… »
Rorkal sourit, semblant ravi de détendre l’atmosphere en ces moment troublés.
Psylvien: « Je ne me permettrais pas… »
Psylvien: « Mais tout me semble si étrange… »
Islidnna: « Alors que pourra nous apporter cette relique Rorkal mon aimé, à quelle solution penses-tu? »
Rorkal: « La vision que j’ai eue me montrait ne ancienne prière purificatrice !! »
Psylvien: « mmm… »

Islidnna sent la présence de Lame, son amie, disparaitre dans les brumes… Elle vient surement de s’endormir pense-t-elle.

Islidnna: « Pourquoi penses-tu qu’elle pourra nous aider? n’y aurait-il un moyen moins dangereux? ce n’est pas que j’aie peur mais… »
Rorkal: « Les problèmes que vous affrontez sont à la hauteur de la tache que je vous propose Rorkal: « Mais selon moi elle pourrait vous delivrer »
Islidnna: « nous t’écoutons … ah? cette relique pourrait nous aider alors? »
Rorkal: « Elle represente un lien direct avec nos dieux , celui qui s’en approche voit ses pouvoir décupler »
Psylvien: « un instant… je vous laisse… Psylviann doit recueilllir des objets précieux qu’elle vous remettra; un ami doit lui donner à Alta et est fort pressée… »
Islidnna: « oui, bien ma soeur…. »

Rorkal: « très bien « 
Rorkal s’incline devant Psylvien.
Psylvien: « Pouvez vous attendre Psylviann ici? »
Islidnna: « nous restons ici! »
Islidnna: « oui! »
Psylvien: « bien »
Rorkal: « bien sûr, à bientôt »
Psylvien: « à bientôt »
Rorkal fait un signe à Psylvien.

Rorkal souffle « Oh mon aimée, ces journées passées avec toi son si douces malgré les évènements ».
Islidnna le contemple avec les yeux de l’amour… elle sourit et semble plus heureuse que jamais.
Rorkal : « Loin des combats ou à la recherche perpétuelle d’experience arrachée à des corps sans âmes, vous me siderez »

Islidnna: « Je sens que Psylviann, la soeur de Psylvien, arrive, je vais me concentrer quelques minutes sur les Runes mon amour, je suis à toi d’ici peu, accueille Psyl si elle arrive » puis ferme les yeux, et, aborbée par ses prières, commence à consulter les Runes.

Rorkal ferme les yeux un instant et prononce à mi voix:
« Oh Ymir le très miséricordieux !! »
« Je reconnais avoir gaspillé mon temps avec des projets sans importance ! »
« Celui ci n ‘émanne pas de moi ! »
« Mais à cet instant précis j’implore une seule chose »
« Pour tous ce que j’aurais du penser »
« Pour tous ce que j’aurait du dire »
« Pour tous ce que j’aurait du faire »
« Oh misericordieux Ymir j’implore votre pardon !! »

Psylviann s’incline devant eux.
Psylviann dit « Bonjour Monsieur Rorkal, bonjour ma soeur »
Elle lance un sort et appelle une âme combattante pour les assister. Puis le regarde faire tandis qu’il convoque à son tour un esprit déchu. L’esprit soldat incante à son tour,se conférant une aura de sainteté. Psylviann, répétant l’opération se retourne, assistée de quatres guerriers.

Islidnna: « bonjour Psylviann! »
Psylviann lui fait signe.
Islidnna: « comment va-tu? »
Rorkal : « Enchanté, noble Psylviann, j’étais dans mes pensées »

Un champ entourant Psylviann se dissipe tandis Rorkal s’incline devant elle.
Psylviann dit, « Bien ma foi malgré ces troubles, je ne comprends pas tout… »

Islidnna: « J’étais plongée dans mes Runes et Rorkal prie à son tour… ah il a fini! »
Islidnna: « Ta soeur a-t-elle dit quelque chose? »
Psylviann: « Je vous présente mon papa Phorgen Eolh, enfin, son esprit »

Ils semblent tout deux examiner l’esprit soldat. La créature ayant visiblement une attitude amicale à leur égard, ils s’inclinent de concert.
Islidnna: « ravie de vous rencontrer »
Phorgen : « Bonjour à vous »
Rorkal: « il semblait être un fier guerrier »
Psylviann: « Oui mon papa il était très fort ! »
Islidnna: « Psyl, que t’as dit ta Soeur? »
Psylviann dit, « pfff… j’ai pas tout compris… »
Rorkal: « laissez moi lui rendre hommage au nomd ymir !! »
Rorkal lance un sort, et une aura magique entoure l’esprit soldat, conférant à son arme la puissance de la Terre.

Psylviann dit: « Phorgen dit, « merci Brave Guerrier au coeur pur » »
Islidnna est visiblement très impressionnée par le père de son amie.

Psylviann: « Apparemment, c’est une drôle d’histoire… »
Islidnna: « Oui, une bien sombre histoire surtout! »
Rorkal: « En effet aussi sombre que les nuit du Niflfheim »
Psylviann dit « Au fait ma Soeur, pourrais tu rendre sa statuette à Psylvien? », mettant la main dans son sac pour ressortir une statuette de pierre.
Islidnna la prend et la regarde en souriant.
Islidnna: « Bien, merci! C’est la statuette de ta Soeur? », inspecte la statuette.
Psylviann: « On pensait que ça servait à rien, mais bon après ce qu’elle m’a raconté, il vaut mieux qu’elle l’ait! »

Rorkal, qui avait le regard Mesdames, mon chef de guilde requiert ma présence au plus vite, je dois m’absenter un moment mais je reviendrais vite.
Islidnna: « Va vite »
Islidnna: « A tout àl’heure mon amour »
Psylviann dit, « Au revoir M. Rorkal »

Islidnna : « Effectivement c’est bien ta Soeur en train d’incanter, je peux la reconnaitre et puis l’enchantement est intact »
Islidnna: « Merci, je lui rendrais au plus vite… »
Phorgen: « Avez vous compris l’importance des statuettes, prêtresse Islidnna? »
L’aura magique qui entourait Phorgen se dissipe et son arme redevient normale.
Islidnna: « Oui… je crois… que pouvez vous me dire de plus? »
Phorgen: « La vie au Valhalla présente aussi ses troubles, je ne sais pas tout… »
Phorgen:  » Je pense toutefois que ces statuettes pourraient etre un moyen de controle de Wotan sur ses Vierges… »
Islidnna: « Un moyen de contrôle? »
Phorgen:  » Et cela avec tous les effets positifs et négatifs que cela implique… »
Islidnna: « Voulez vous dire que… quelqu’un se serait-il…oups? »

Soudian, le soldat tombe à terre, se désincarnant.
Psylviann dit, « papa !!!!!!!!!!!!! »
Isildnna se relève.
Islidnna: « Et bien? »
Psylviann pleure…
Islidnna: « Il a été rapellé… »
Psylviann: « … snif… il m’avait prévenue… »
Islidnna console sa soeur.
Psylviann: « Il n’a pas le droit de révéler ce qui se passe au Valhalla… »
Islidnna: « oui, les esprits ne sontpas toujours à leur place parmmis nous… »
Psylviann semble se ressaisir.
Islidnna: « Je me pose une question: si Aeli et Bryn sont manipulées comme je le pense, est-ce parce que quelqu’un possèderais leurs statuettes? »
Psylviann: « Mais je sais qu’il reviendra !!! »
Psylviann: « Mmmm… tout est possible, en tous cas d’après ce que j’ai compris, Bryn n’a plus la sienne »
Islidnna: « Et pourquoi ne nous auraient-elles pas dit qu’elle ne l’avaient plus? »
Islidnna: « Il faut le leur rendre au plus vite! »
Psylviann: « Je ne sais pas… c’est difficile pour moi tout ça… »
Psylviann dit, « Je suis encore jeune… je comprends pas tout… »
Islidnna: « Bien, je pense donc que dans un premier temps, il faut tenter de délivrer Bryn et Aeli de cette emprise en leur rendant leurs statuettes »
Psylviann: « Mais où on va les trouver? »
Islidnna: « Puis… réparer l’erreur de la mort de Brynhidr »
Psylviann: « Oui, ca c’était horrible… »
Islidnna: « Et enfin, instaurer un rituel pour bénir les unions des Vierges »
Psylviann: « Puis un rituel de protection de la guilde…. c’est énorme… »

Psylviann a l’impression qu’elles n’y arriveront jamais…
Islidnna: « Oui, où trouver ces statuettes? j’avais cru comprendre que Hingeleen était à la recherche de celle de Brynhild »
Psylviann: « Oui mais elle a été troublée elle aussi et je sais pas si elle l’a eu ou si elle a encore l’envie de le faire … »
Islidnna: « Je ne sais pas si le rituel de protection de la gilde sera nécessaire… car si la pureté des Vierges a été vue comme un affront par cette chose… »
Islidnna: « C’est l’amour au sein de la guilde qui a été le déclencheur, il faut donc pouvoir s’assurer que les unions des Vierges seront acceptées par les Dieux »
Psylviann dit, « Moi j’ai une question pour toi… »
Islidnna: « Oui, je t’écoute »
Psylviann dit, « la méchante entité que tu as vu, c’était celle que vous appelez la Norne??? »
Islidnna: « Je ne crois pas… mais comme je ne connais pas le visage de cette Norne, je n’en sais rien… »
Psylviann dit, « Pfff…. houlala…. c’est difficile… »
Islidnna: « Ce qui me fait dire que ce n’est pas elle est le fait que Brynhild la consultait régulièrement »
Islidnna: « Elle devait donc bien la connaitre… »
Psylviann dit, « Mmmm… c’est pas bête ça… »
Islidnna: « Mais peut-être as-tu raison… oui… je vais explorer cette piste! »
Psylviann: « Aaah… si j’étais plus grande je pourrais plus vous aider »
Islidnna: « Bryn n’étais pas à l’abri d’une erreur »
Psylviann: « Ou alors c’est la méchante qui a possédé la Norne? »

Islidnna: « quand à moi, j’ai aussi une question à te poser… »
Psylviann dit, « oui quoi ma soeur? »
Islidnna: « Que peux tu me dire de ton Dieu, Hell? »
Psylviann dit, « ……. »
Psylviann dit, « … euh… »
Islidnna: « Bien bien, ne te presse pas, mais il faudra quen ous en parlions »
Psylviann: « …. Moi j’ai pas le droit… »
Islidnna: « D’accord… Je ne veux pas te mettre mal à l’aise »
Psylviann dit, « … Y’a que les grandes pretresses qui peuvent le faire, je suis trop inexpérimentée et je risque beaucoup… »

Islidnna: « Mais Rorkal a eu l’intuition que ce Dieu pourrait nous venir en aide, ou ses prêtres peut-etre… il faudrait que j’en sache plus…. »
Islidnna: « Je chercherais »
Psylviann: « Faut demander à Hingeleen, je l’ai vu promue dans l’ordre, elle doit etre forte maintenant, non? »
Islidnna: « Il faudra aussi que Rorkal nous explqiue un peu mieux son idée quand à trouveer un certaine relique… »
Islidnna: « Oui, je compte demander son aide à Hingeleen, quand elle sera définitivment une Vierge de Wotan »
Psylviann dit, « oui ma soeur croyait que la relique c’était la relique de force ou de mana de Midgrad… »
Islidnna: « Je crois qu’il a voulu nous faire comprendre qu’lle nous serait utile mais je ne sais pas exactement ce qu’il avait en tête… »
Psylviann: « Faudra en parler aux autres de tout ca… »
Islidnna: « Oui, tu as raison! »
Psylviann: « Je dois partir, ma soeur revient, tu peux lui donner sa statuette? »
Islidnna: « Oui, bien sûr, je l’attend ici! »
Psylviann dit, « Merci, à bientot gentille Islidnna »
Islidnna: « merci Psylviann, à très bientôt! »

Psylvien revient quelques temps plus tard.
Psylvien: « Bien bien bien… »
Elektra dit « bonsoir », puis entame une discussion avec Lynnleigh.
Psylvien: « bonsoir »
Islidnna: « bonsoir Elektra! »
Ils entendent les mots « sang de thane », et Elektra reçoit un objet de Lynnleigh, qui lance un sort.

Islidnna: « bonjour Psyl, tu vas bien? »
Islidnna: « tiens! » et sort l’objet de sa besace.

Psylvien : « oui, ca va je viens de me faire taper sur les doigts mais bon… »
Psylvien : « Tiens ma statuette? »
Islidnna: « Voilà ta statuette, ta soeur me l’a remise »
Islidnna : « Qui t’a tapé sur les doigts? »
Psylvien : « Mon maitre armurier… »

Psylvien : « Je ne savais même plus qu’elle l’avait ! »
Islidnna: « Il est important que tu la garde dorénavant toujours sur toi »
Psylvien : « Oui je la garderais… »
Islidnna: « Nous avons .. nous pensons que notre statuette petu-être un contrôle sur nous… »
Psylvien : « Oui, nous avions déja des doutes quand a cette possibilité, et cela se confirme de plus en plus… »
Islidnna: « Et nous nous sommes demandé aussi si celles de Bryn et Aeli ne leur avait pas été substituées pour les controler ainsi qu’elles le sont actuellement…. »
Islidnna: « Bryn n’ a plus le sienne, c’est sûr… »
Psylvien: « …..Mmmmm…. ce n’est pas bête… il faut voir leurs statuettes… »
Islidnna: « Oui, il le faut… »
Psylvien: « Selon Aeli, la sienne à le marteau brisé, mais elle ne l’a pas montré… »
Islidnna: « Ce soir, nous serons toutes ensemble pour la cérémonie de Hing’ nous en parleront »
Psylvien: « Oui, mais après ne troublons pas cet instant de joie…. ils sont rares en ce moment… »
Islidnna: « J’exposerais à toutes les Soeurs réunies ce que j’ai découvert »
Psylvien: « Tu feras bien… »
Islidnna: « Après la cérémonie bien sûr, mais il faut bien avertir tout le monde, car nous avons toutes des informations éparpillées… »
Psylvien: « Cela est vrai… »
Islidnna: « Et nous réfléchirons aux solutions à adopter »
Psylvien: « Ma soeur a-t-elle pu vous aider? »
Islidnna: « Comme je le disais à ta soeur, je vois plusieurs choses à faire dans l’immédiat… »
Psylvien: « Oui… »
Islidnna: « J’ai aussi rencontré votre père! Quel honneur! »
Islidnna: « Bien alors, retrouver les statuettes de Bryn et Aeli et les délivrer de l’emprise du mal »
Islidnna: « Ensuite, réparer l’erreur de la mort de Brynhidr »
Islidnna: « Enfin, instaurer une cérémonie propre aux Vierges pour bénir leurs amours »
Islidnna: « et je me demande si Rorkal n’avait pas raison quand il parlait d’une purification de la guilde »

Soudain, des bruits se font entendre. Un jeune homme court vers elles en agitant les bras. Un voleur tomte à ses trousses tente de lui extorquer quelque chose, visiblement.
Reyshender dit, « Au secours »
Reyshender attaque le voleur tomte avec son marteau, qui réplique et le balafre. Le jeune homme trébuche, et se reprend un coup. Reyshender attaque son assaillant une deuxième fois.

Islidnna: « peut-être devront nous en passer….huuuh! »
Elle se relève.

Les deux arrivants se battent à quelques pas.

Psylvien lance un sort, tandis qu’Islidnna commence à incanter votre Ombre Agressive.

Reyshender attaque le voleur tomte avec son marteau, le voleur tomte attaque Reyshender et touche, Isildnna lance le sort Ombre Agressive, et frappe mortellement le voleur qui s’écroule sur le sol. Sa victime récupère vivement ses affaires, en profite pour vider le sac du Tomte, et s’incline.
Reyshender dit « Merci beaucoup »
Islidnna: « De rien » en se rasseyant.
Psylvien: « De rien ».
Islidnna: « Donc je disais… Nous devrons peut-être passer par une cérémonie de purification de la guilde pour laver cet affront… »
Islidnna: « C’est à voir…. »
Psylvien: « Oui je suis d’accord avec tout cela, il faudra l’exposer aux autres… »
Islidnna: « Oui, nous en parlerons ce soir… je vais continuer pour ma part à prier et à consulter les Runes, je dois reprndre mes forces et me réconcilier avec le Runes, car j’ai perdu beaucoup de mes visions tellement la dernière m’a effrayée! »
Psylvien: « Je comprends… »
Islidnna: « Je vais donc te laisser, nous reparlerons de cela plus tard… »
Psylvien: « Je dois pour ma part retourner à Jordheim…. mon maitre est un peu tyrannique.. »
Islidnna: « Merci d’être venue Psyl! merci beaucoup! »
Psylvien: « Je t’en prie, c’est normal… »
Islidnna: « Ta présence m’a fait du bien, cela faisait longtemps que je ne n’avais pas vu une des notres et j’avais si peur de ma vision… »
Psylvien: « Il n’y a aucun probleme ma soeur… »
Islidnna: « A ce soir, prends bien garde à toi, fais attention »
Psylvien: « Que Eir te protège, à ce soir »
Islidnna: « A ce soir! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s