bubbles_p20110705-155621

Crazy Life Tv Shows

Si, comme moi, vous aimez les univers déjantés et les héros qui font n’importe quoi, vous ne resterez pas à insensibles à cette sélection de séries télévisées, toutes plus dingues les unes que les autres.
Certaines sont difficiles à suivre, d’autres mettent en scène des personnages décalés mais intégrés dans une réalité quotidienne « classique ».
N’hésitez pas à m’en conseiller d’autres, je serais ravie de les regarder!

EDIT 2014 :
Découvrez Kenny Powers, le héros absolument inoubliable de Eastbound and Down, joueur de baseball en quête de gloire et de fun (avec beaucoup de sexe, d’alcool et de drogues en passant…). Un personnage très attachant malgré ses défauts.
Tim, de la série animée The Life And Times Of Tim, un jeune homme désabusé qui d’épisode en épisode se fait embarquer dans des aventures absurdes et rocambolesques.
Et Louis CK, de la série presque éponyme Louie, un comédien de stand up jouant son propre rôle dans la vie quotidienne, entre déboires amoureux et leçons de vie mi-drôles mi-pathétiques…

 

Je linke vers les fiches et images BetaSeries, mon site web favori, qui vous permet de suivre, commenter, archiver, partager, toutes vos séries préférées.

The Mighty Boosh : Howard Moon et Vince Noir travaillent au Zoo-Niverse, un monde magique et peuplé de personnages incroyables.
J’ai une affection particulière pour cette série, dont les décors, les idées, les musiques, forment un ensemble à nul autre pareil.
Les personnages évoluent, ainsi que leur situation, pour former une véritable aventure en 20 épisodes seulement, mais d’une intensité appréciable.
Jetez vous dessus et commencez « un incroyable voyage à travers l’espace et le temps dans le monde du Mighty Boosh ».

Spaced : Encore une histoire de collocation, encore une histoire de voisins totalement « allumés », mais Spaced ne ressemble pour autant à aucune autre série.
Chaque épisode est basé sur un film, en faisant une parodie ou un hommage, et les personnages sont parfaitement délirants.
A découvrir d’urgence!

.:.:.:.

Dead Like Me : Georges est une fille assez comparable à Daria, dans le genre déprimée et négative. Jusqu’au jour où elle reçoit une cuvette de navette spatiale sur la tête et meurt… pour revenir sur Terre, devenue « faucheuse d’âmes ».
A la limite du fantastique et du fantasque tout simplement, Dead Like Me est une série de qualité, à connaître.
Sur le même thème (aborder la mort de façon décalée), vous aimerez certainement Pushing Daisies, dont le protagoniste principal a la faculté de faire revenir les êtres décédés à la vie en les touchant, ce qui les embarque dans de nombreuses missions, en compagnie de personnages surprenants.

.:.:.:.

New Girl : Jess est une jeune femme extravertie et habitée par une douce folie. Elle emménage avec trois garçons, qui sont tout aussi dérangés qu’elle.
Un déluge de situations comiques dont le point commun reste toujours « Comment s’intégrer dans la vie de tous les jours quand on refuse d’agir comme un adulte normal ».
A mettre en parallèle, la série Don’t trust the bitch in apartment 23, qui suit les aventures de June et sa colocataire parfaitement dingue Chloe, dont le meilleur ami est James Van Der Beek, soit Dawson, jouant son propre rôle d’acteur adulé par les adolescentes et tentant de refaire sa carrière: culte!

.:.:.:.

It’s always sunny in Philadelphia : Trois amis d’enfance tiennent un bar et tentent par tous les moyens de s’en sortir face aux multiples erreurs qu’ils passent leur temps à accumuler.
Les situations vont très (trop?) loin: prostitution, drogues, meurtres… Rien ne nous/leur est épargné.
Mais cela reste hilarant! A noter que Danny DeVito (Batman, Austin Powers) incarne dès la 2e saison un personnage récurrent.

.:.:.:.

Raising Hope : Une comédie familiale où le père, la mère, la grand mère, les amis… Sont tous complètement borderline!
Jimmy, le fils, tente d’élever sa fille Hope au milieu de leurs excentricités.
Bon enfant et joyeuse, cette série donne envie d’aimer et accepter ses proches, quels que soient leurs défauts.

.:.:.:.

Curb your enthousiasm : La vie (réelle ou rêvée?) de Larry David, humoriste, acteur, producteur et réalisateur américain.
Il est exaspérant, ironique, parfois méchant… et c’est à pleurer de rire!
Toute la série tourne autour de son quotidien, de ses manies et ses obsessions.

.:.:.:.

Wilfred : Cette série est déclinée en deux versions, l’une australienne, l’autre américaine.
Et étonnamment, la reprise US est bien plus agréable, car beaucoup moins « sombre ».
Le pitch : Ryan rencontre un chien, Wilfred. Jusque là rien d’extraordinaire, sauf que Wilfred apparaît à ses yeux comme un homme déguisé en chien, alors que pour tout les autres, il est un simple canidé.
Du coup il lui parle et semble percevoir sa « réelle » personnalité.
Réciproquement, Wilfred apprend à Ryan à voir la vie différemment. Un conte fantastique avant tout philosophique et très… humain. A découvrir!

.:.:.:.

My name is Earl : Earl décide un jour de se faire pardonner ses erreurs passées. Il fait une liste de 250 méfaits qu’il a réalisés et part dans une quête de tous les jours pour tenter de réparer le mal qu’il a fait. Accompagné de son ex-femme Joy complètement tarée, son frère, et son meilleur ami Crabman (dont on ne saura le vrai prénom qu’une seule fois dans la série), ils forment une équipe rocambolesque pour l’aider dans cette tâche.

.:.:.:.

Trailer Park Boys : Julian, Rick et Bubbles vivent dans un quartier de camping cars, l’équivalent de nos « cités pauvres » françaises.
Entre prison et deal de drogue, ils tentent de survivre au mieux, tout en se mettant dans des situations les plus improbables les unes que les autres.
Cette série en 7 saisons est très attachante, avec de nombreux personnages dont les caractères et les situations de vie évoluent de manière très plaisante.

Découvrez aussi The Drunk And On Drugs Happy FunTime Hour : réalisé avec et par la même équipe que Trailer Park Boys, une série est assez indescriptible. Trois amis se retrouvent héros d’un jeu télévisé malgré eux, et sous l’emprise d’hallucinogènes, enchaînent des scènes surréelles totalement incompréhensibles. De bonnes idées cependant, et des passages vraiment hilarants.
.
.
.

.:.:.:.

Absolutely Fabulous : Edina et Patsy sont inséparables. Quadragénaires droguées, alcooliques, fantasques et parfaitement immatures, elles passent leur temps à faire n’importe quoi, tout en gagnant leur vie dans le monde de la mode.
Champagne, cocaïne, marijuana, pilules variées… Elles ingurgitent tout ce qui leur tombe sous la main et en redemandent…
Une série anglaise culte et incontournable.

.:.:.:.

Le cœur a ses raisons : si vous lisez cet article en quête de la perle rare, la voici.
Le cœur a ses raisons est une sitcom canadienne parodique à ne pas louper, dotée d’un humour que Les Robins Des Bois ne renieraient pas.
A voir, à revoir, et à recommander!

.:.:.:.

H : la série qui a révélé Jamel aux côtés d’Eric et Ramzy. Le quotidien d’une équipe d’internes dans un hôpital, dont tous les protagonistes semblent totalement fous.
C’est gras et lourd comme un sandwich saucisson/mayo/beurre, avec des répliques à noter tellement elles sont excellentes.

.:.:.:.

The IT Crowd: déjà largement cité dans les pages de Geeky Girl In Motion pour son aspect complètement geek, voire nerd, cette série aborde la vie professionnelle de Jen, Roy et Moss, qui, parqués au sous sol de leur entreprise, tentent de faire leur travail d’ingénieurs informatique sans trop d’efforts.
Leur phrase préférée, en décrochant le téléphone « Avez vous tenté de l’éteindre et de l’allumer à nouveau? ».
Entre les blagues qu’ils décident de faire et leur incompréhension de leurs attributions, la série est hilarante.

.:.:.:.

Les séries rajoutées grâce aux lecteurs <3

Merci à Zacksmachine de l’avoir souligné : Scrubs mérite tout à fait sa place dans cette liste. Un hôpital, une équipe de dingues, des scénarios farfelus, bref, une sorte de « H » à l’américaine, très apprécié dans le genre. A voir!

BofMan m’a incitée à voir How Not To Live Your Life, et il a vraiment bien fait. Humour à l’anglaise, j’ai adoré. Don hérite de la maison de sa grand mère et cohabite avec son valet de chambre qui ne veut pas quitter son travail, et une nouvelle colocataire dont il tombe amoureux : un scénario très basique mais vraiment bien porté par l’acteur principal et auteur Dan Clark. J’en profite pour ajouter, dans le même style, Miranda : absolument hilarant!

Comme le fait remarquer Charles, les séries d’animation ont aussi leur place ici. A voir donc, Archer, une série pas vraiment pour les enfants et dont l’humour grinçant fait tout le charme. Tripping The Rift, une série parodique là aussi à ne pas mettre devant tous les spectateurs, mais vraiment sympa (6PO version gay : priceless). Ainsi que Brickleberry, la série de Tosh.O, dont il faut savoir apprécier l’humour gras : personne n’est épargné, vous êtes prévenus!.

Eltralu me rappelle qu’il faut décidément que je passe le cap des premiers épisodes de Community, dont on me parle si souvent, et nous linke The League Of Gentlemen, que je ne connaissais pas du tout… et c’est partit pour une autre tournée de séries! Et en plus, j’avais totalement oublié de vous parler de Workaholics… ah ben pas bravo, car c’est bien une série « aux héros totalement déjantés et qui font n’importe quoi ». Les aventures farfelues de Blake, Ders et Adam ne pourront pas vous laisser indifférents : du grand n’importe quoi à chaque épisode, plus ou moins de bon goût il faut l’avouer, mais généralement hilarant. J’ai du mal à croire que j’avais oublié de le mettre dans cette liste 0.O’. Thank you pour le rappel !

 

 

Merci pour tout vos commentaires :)

19 commentaires

  1. Une autre série très connue et malheureusement finie. Scrubs avec des personnages qui ont tous plus ou moins un côté cinglé ou névrosé qui les rend irresistibles.

      1. Salut Jef, j’ai relu la liste, tu parles de New Girl c’est ça? Dans un sens si c’est le cas, tu as raison, c’est de la romance commerciale. Mais à chaque épisode je me dis quand même qu’ils font VRAIMENT n’importe quoi… je n’ai jamais été fan de Friends, mais c’était le même genre, non?

  2. Excellent article :)
    Je pense que « How not to live your life » aurait bien sa place ici ^^
    Des personnages hilarants, un looser en personnage principal et des situations décalées…

    1. Merci à toi, je viens de la sortir de mes archives Betaseries du coup. J’avais regardé le 1er épisode sans être convaincue, mais ton commentaire me donne envie de lui accorder une deuxième chance :)

  3. Slt, super article je vais avoir quelques séries à regarder. Jsuis fan de Wilfred et Trailer park boys. il y a Archer qui aurait sa place ici je pense. c’est bien délire comme série d’animation. à voir absolument

    1. Bonjour Charles! Oui tu as tout à fait raison, Archer a parfaitement sa place dans cette liste, je vais le rajouter. Ainsi que Brickleberry, la série de Tosh.O, que je viens de découvrir. Merci pour ton commentaire ^-^

  4. Je rajouterai pour ma part dans les séries humoristiques folles :

    The League of Gentlemen : 3 saisons d’humour noir british avec des vraies morceaux de culte et de folie dedans ; des personnages récurrents too much, un humour extrème mais très bien écrit… Un pur bonheur . Juste indispensable, et la musique du générique est top !

    Community : surtout les 2 premières saisons, génial avec notamment le personnage d’Abed qui est l’icone Geek ultime !

    1. Merci Eltralu! :) On n’a de cesse de me conseiller Community, je vais vraiment m’y remettre, j’avais eu du mal à passer les premiers épisodes… Pour The League Of Gentlemen, c’est une découverte, j’ajoute ça à mon compte Betaseries de suite =) A bientôt!

      1. Oh, et si je peux, je rajouterais aussi Workaholics, qui gagne en plus en folie au fur et à mesure des saisons :) Par contre, à voir absolument en VO sous-titrée, car le doublage français est à mon coup vraiment mou

    2. OMAGAD, mais tu as teeeeellement raison pour Worhaholics, comment j’ai pu l’oublier… Cette série rentre juste pile poil dans la définition « crazy life » !!!!! \o/

  5. Il y a A young doctor’s notebook , un petit bijou british. Avec Daniel Radcliff et le protagoniste de Mad Men, un médecin russe durant la première guerre mondial est affecté à un petit hôpital après avoir terminé son cursus. Dramatique et hilarant, j’ai été très agréablement surprise par cette série aux aspects d’une pièce de théâtre de l’absurde.

    1. Hey Bleriotine, merci de passer par ici! :) Kaamelott je suis une grosse fan mais je le mettrais pas dans cet article car je trouve que cela ne correspond pas à la définition « crazy life »… disons qu’ils font n’importe quoi mais sans vraiment le faire exprès, et y’a quand même un but, une story line… Pour A Young Doctor’s Notebook, je me jette dessus. Coooool! Thanks :3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s