Paper Unicorn #DIY

tadaaamLe Dimanche, c’est Do It Yourself! :D
Au début, je voulais faire un post sur cette incroyable méthode que j’ai trouvé : comment remplir ses cartouches d’encre pour imprimante soi-même. Puis il s’est passé que j’ai bien réussi à remplir ma cartouche noire, puis la cartouche couleur. Mais qu’en fait, la cartouche couleur ne marche pas quand même (les circuits imprimés dessus sont abimés).
Donc mon idée de post est tombée à l’eau.

Cependant avec ma cartouche Lexmark 14A, noire désormais bien remplie, je me suis attelée à quelques travaux pratiques basés sur une idée toute simple : je n’ai peut-être pas de cartouche couleur, mais j’ai du papier de couleur, et une idée de licorne à mettre en forme. Je me lance donc, non sans vous informer sur la procédure sus citée : remplir ses cartouches soi-même, oui ça marche. Faut juste être un peu méticuleux et suivre des procédures différentes pour chaque type de cartouche. Dieu Google est ton ami, tu trouveras sans souci les instructions pour ton modèle.

Donc dans le post d’aujourd’hui, je continue à avancer sur mon idée de customiser la boite ADSL de mon village avec des mêmes. Comme je suis une fille, j’ai décidé de commencer avec une jolie licorne kawaiiiii! Donc j’ai cherché une belle image grâce à Dieu Google, et j’ai trouvé une illustration à mon goût. Alors, oui bien sûr, il y a un gros watermark IstockPhoto dessus, mais pas de panique, je n’ai aucune intention de la revendre ou de l’utiliser à quelconques fins commerciales, donc circulez, y’a rien à signaler.

L’avantage de cette image est que j’ai pu facilement en détourer les contours colorés, mon idée étant d’utiliser les nuances de gris que ma cartouche fraîchement remplie peut imprimer sur une feuille de papier rose.
Le papier de couleur, je l’ai trouvé en pack vraiment pas cher dans un cheapermarché (entendez par là un super marché discount, soit Lidl, Dia, Norma, etc…) : ce genre d’endroit sont des mines d’or en matière de fournitures pour travaux manuels. Par contre, les offres sont de courte durée, si vous trouvez quelque chose qui vous plait, n’hésitez pas à en prendre plusieurs exemplaires, car il n’est pas dit que d’ici à la fin de la journée, il en reste encore.

Ensuite, il a fallu, sous Photoshop, isoler les couches de couleurs que je souhaitais imprimer.

Pour plus de simplicité sur ce premier essai, je n’ai pris que des nuances de rose.
J’ai sélectionné chaque nuance que j’ai retouché (pour enlever le watermark entre autres), avec l’outil sélection de couleur, et je les ai isolées sur différents calques.
Là, j’avais donc rose clair, rose medium et rose foncé. Je les ai bien séparés sur la feuille afin de simplifier le découpage une fois imprimés.

J’ai lancé l’impression : sur une feuille blanche la licorne entière, et sur une feuille rose, toutes les couleurs séparées. Le tout en précisant « imprimer en noir et blanc », ce qui fait qu’avec les nuances de gris, mon rose a prit des tonalités différentes.
Ensuite, il faut lâcher la souris pour prendre les ciseaux.

En gardant le modèle sous les yeux à l’écran, j’ai découpé puis collé une à une les couches de couleur. Alors attAtion, il faut bien les coller côté imprimé visible, et non pas sur le sabot ci-contre, à l’envers… u_u’
Une à une, les couleurs de la licorne apparaissent.

Comme j’ai plein de feuilles de couleurs, je me suis dit qu’il manquait carrément du bleu pour cette licorne.
Je l’ai donc découpée pour la mettre sur un fond.

Forcément, une licorne sans paillettes, c’est un peu moins kawaï, j’ai donc mis de la colle sur certaines parties (la crinière, et les étoiles), puis j’ai saupoudré de poudre argentée, et dégagé le surplus. Enfin, j’ai pré-vernis avec du vernis en bombe le tout pour m’assurer que les paillettes resteront en place pour le vernis final.

A la remarque de mon cher et tendre « Oui mais ça va prendre l’eau, ça va s’abîmer facilement », je réponds « Que neni mon chéri, avec du vernis colle, rien ne bouge! »
Et il est vrai que si vous ne connaissez pas encore le vernis colle, c’est le moment de vous y pencher. Sous le papier, il permet l’adhésion à quasiment tous les supports. Étalé sur le papier, il le vernis, le durcît, et l’imperméabilise.

Sinon, pour finir sur la licorne : tadamm résultat final.

Et elle a bien été collée sur la boite ADSL comme le montre le #picorfake ci-dessous


Si vous souhaitez essayer, mais n’avez pas de vernis colle, je vous file cette astuce de (ma) grand-mère (véridique). Faites chauffer de l’eau dans une casserole, ajoutez doucement de la farine et tournez jusqu’à ce que le mélange devienne translucide et d’une texture onctueuse. Cela s’utilise comme du vernis colle : dessous, dessus, de-çi delà… Mais par contre, cela ne se conserve pas, jetez ce qu’il reste une fois que vous avez fini votre œuvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s