Create your web (or not)

create

Today, une revue de deux services, qui ont en commun quelques points frustrants : NewMySpace et StevieTV.

logo4Commençons par Stevie TV, un concept audacieux mais dont l’ampleur fait froid dans le dos. Alors que le web, malgré 20 ans d’exploitation, est toujours l’eldorado des entrepreneurs de tous genres, les initiatives pour re-présenter l’information sont légion. Chaque semaine de nouveaux services apparaissent, dont les contours autant que l’audace restent flous.

D’un côté, ceux qui se lancent, très certainement sans estimer l’impact éventuel de leur idée. Ils ont la chance d’avoir le flair de ce dont la communauté à réellement besoin, et sans chercher à maximiser leur communication se retrouvent en quelques mois submergés mais ravis.
De l’autre, les grosses machineries (oups, j’ai failli dire machinations), dont StevieTV fait partie. En écoutant l’interview d’un de ses fondateurs, d’une idée assez géniale le projet se transforme en un poulpe aux ramifications variées, qu’il est presque navrant de voir aussi ouvertement affichées…

StevieTV est un concept presque simple : il génère sous forme de « vidéos » (qui sont très certainement en fait des séquences type flash) une chaine télévision de vos réseaux sociaux. Le principe est que vous n’ayez ni à cliquer, ni même à être assis devant votre écran pour obtenir le résumé de votre timeline Twitter ou page Facebook.
Sur le fonctionnement, je vous en aurait bien dit plus, mais appartenant au club de moins en moins privé des Geeks Anti Facebook, je n’ai aucun moyen pour le moment de voir le rendu de cette expérience multimédia puisque c’est le seul moyen de se logguer. Donc une idée, ok, oui, pourquoi pas. Sauf que derrière, l’investissement est colossal (2.1 millions précise Gil Rimon, je suppose qu’il parle en dollars), vise directement les chaines de télévision traditionnelles – enfin tant soit-il que le cable/satellite soit déjà devenu la tradition pour tous – et inclut tout le package de monétisation traditionnel – donc là, je pense que parler d’une tradition en terme d’affichage de publicité entre ou pendant les programmes est à propos.

Et c’est là que l’aventure devient amère, avec ce sentiment qu’être utilisateur pionnier dans l’utilisation de ce service ne pourra qu’encourager le développement d’un tel modèle, dont il me semble Internet justement cherche à se sortir.

Et l’impression globale restant quand même qu’en plus d’être cobaye de BigBrother (qui vous regarde comme un miroir à travers StevieTV pour mieux vous proposer ses se(r)vices de manipulation des masses), rien ne garantit une expérience exceptionnelle, apportant une véritable valeur ajoutée à l’internaute « bêta » que nous sommes.

Ce sentiment, justement, qui m’amène, après quelques mois d’usage, à abandonner le *fameux* NewMySpace, non sans vous donner un petit retour sur cette expérience creuse de sens et d’utilité.

New_Myspace_Discover_Songs_DragDrop1

NewMySpace promettait un nouveau monde de sons et d’images, une sorte d’oeuvre d’art numérique composée par vous, héros, et vos connaissances liées (pas d’amis sur NewMySpace, que des « connections »).
Alors au final, la publicité n’était pas mensongère, des images, surtout, des liens, partout, de la musique, heu, peut-être, surtout si on a compris où cliquer pour la lancer ou l’arrêter, et ce que l’on est exactement en train d’écouter. Une sorte de truc hybride, qui promet de la musique mais uniquement si elle fait partie de son « catalogue » – donc en cherchant un peu, éventuellement des morceaux exclusifs uploadés via MySpace classique, mais c’est tout, pas de lien SoundCloud, pas de hosting, et puis évidemment les morceaux partenaires. Où tout est essentiellement question de se connecter avec des gens sans savoir si on peut ou doit se connecter en retour, et sans aucun moyen de modérer ces « connections ». Un mur qui commence avant tout par une image vide, il faut alors dérouler sur le côté pour avoir une sorte de contenu. Des « posts » dont les fonctions sont vagues (poster un texte OU une image, OU une vidéo OU un lien….), qui propose systématiquement la géolocalisation précise (pénible de devoir le décocher à chaque fois), sans système de messagerie entre membres…Sans parler du fait que j’ai souhaité utiliser mon compte Twitter pour y entrer, histoire de ne pas ENCORE créer un compte, fonction qui marche une fois sur deux et qui fini par nous faire inscrire par compte mail.

Bref, NewMySpace ce genre d’expérience qui te fait penser « plus jamayyyyy je ne testerais un service online qui promet monts et merveilles ».

Stevie TV n’est donc pas encore à ma portée, mais je ne me sens pas du tout utilisatrice potentielle du concept. Pourtant je pourrais me rassurer sur l’idée qu’au final, Stevie TV reste un projet presque confidentiel vu que NewMySpace a été acheté pour 35 millions de dollars. Mais non finalement.

Stay tuned, je nage dans Google Plus, j’y reviendrais. Si vous avez des bouées, je prends.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s